L’acrosport en primaire

Un sujet sur l’acrosport qui revient souvent dans la blogosphère : mais quelles sont les figures que l’on peut faire avec les enfants ?. La réponse sous forme d’enchainements d’images sur ce petit filme. A noter ici le travail remarquable réalisé par le site eps.roudneff.com. Ce dernier propose toute une panoplie de figurines en 3D pour réaliser vous même vos propres fiches de préparation d’EPS. Faites y un tour , cela mérite le détour.

L’acrosport, de nombreux atouts
Cette discipline remonte aux origines de l’humanité. Nous pouvons énumérer  les fresques Égyptiennes, ou bien encore les troubadours au temps du moyen âge .
Depuis quelques années, on assiste à un fort retour de cette pratique en classe. Le site www.iae94.ac-creteil.fr donne une bonne présentation de cette activité. L ‘acrosport permet de développer plus particulièrement la 4 eme compétence d’EPS; concevoir et réaliser des actions à visée artistique, esthétique et expressive. Les cycles 2 et 3 sont concernés ( de la grande section au CM2). Pour les enfants de petite et moyenne sections, il faudra attendre un peu.
Plus spécifiquement  parlant, l’acrosport met en avant 4 rôles: le porteur, le voltigeur, le pareur, l’observateur.
Il donne l’occasion à l’enfant d’être vu et jugé.
La séance est ludique. La création, l’originalité des figures,  sont propices à entretenir la participation et la concentration des élèves .
Un élément fondamental sous-tend cette discipline; la gestion du risque est omniprésente. Pas d’improvisation , il est fortement conseillé d’être assisté par une personne qui a de bonnes connaissances en acrosport avant de se lancer avec son groupe.
Une dernière chose, la musique . L’enchaînement des figures se fait avec des morceaux musicaux, sur lesquels les élèves doivent réaliser des compositions ( 2 mn 30 secondes).

une réaction, un commentaire à cet article ? actibloom.actibloom@laposte.net

Une remarque, un commentaire ? Allez-y !