Le développement moteur de 3 à 6 ans

Ce qui marque cette phase est son  » horreur » de l’immobilité. Que ce soit à table pour finir  sa purée ou bien à l’école pendant un cours, il a du mal à tenir sur place. Au contraire courir, sauter sont des actions irrépressibles chez lui.

Pourtant, durant cette même période ,il devient de plus en plus persévérant . Il expérimente la notion de continuité et ne manque pas de montrer son agacement  lorsqu’on l ‘interrompt.

Ses mouvements sont progressivement automatisés . En ajustant de façon constante la marche, il régule le rythme et la vitesse.
Ses gestes plus précis et coordonnés lui permettent d’accomplir des actions de réalisation ( gestes utilitaires) et des actions spécialisées ( l’écriture). De même,  ces nouvelles capacités lui donnent l’occasion d’imiter, de manipuler. Cette phase est appelée  » l’âge de la grâce  » par les psychologues .
Tout au long des exercices d’éducation physique qui vont être présentés sur ce blog, Actibloom tiendra compte de ces spécificités.
Voilà pourquoi la présence d’un professeur de sport formé auprès de ces jeunes enfants est indispensable.
La même activité de motricité ne peut en effet être présentée de façon analogue à un enfant de 4 ans ou de 9 ans. Chacun étant à son propre stade de développement psychomoteur, le vocabulaire et les erxercices sont forcément différents.

Une remarque, un commentaire ? Allez-y !